impôt crypto carte binance

Carte Binance et impôts : comment ça marche ?

Binance est sans doute le moyen d’échange le plus plébiscité par les utilisateurs de cryptomonnaies en raison de l’efficacité et de la rentabilité de ses services. L’une des innovations qui donne plus de notoriété à cet exchange est la carte Binance Visa qu’il propose. Cependant, le plus grand obstacle des utilisateurs de ce service est le régime fiscal des cryptos auquel ils doivent se conformer.

Toutefois, il existe des alternatives légales pour contourner cette fiscalité qui pèse souvent sur les transactions. A travers ce guide, vous découvrirez comment fonctionnent les impôts en cryptomonnaies et les techniques pour alléger vos frais fiscaux avec la carte Binance.

Quel est le régime fiscal appliqué aux cryptomonnaies ?

Le monde des cryptomonnaies est caractérisé par des transactions et de génération de revenus financiers. Au regard des lois fiscales, il est donc obligatoire que les utilisateurs à taux moyen ou élevé de ces services soient soumis à des impositions. C’est pour cela qu’il est mis en place un régime fiscal qui est appliqué aux utilisations des cryptomonnaies.

Ce régime varie en fonction de deux types d’imposition : celle des plus-values de vente de cryptomonnaies et celle des activités de minage de cryptomonnaie.

L’imposition des plus-values de vente de crypto monnaies

Depuis quelques années, des lois de finances sont pensées pour mieux recadrer le traitement fiscal des résignations de crypto actifs effectuées. Ces lois obligent les utilisateurs des services à revenus de cryptomonnaies à déclarer leurs gains imposables.

lire aussi :  Zebitex : avis sur cet exchange (frais, sécurité et fonctionnalité)

En réalité, le prestataire est soumis aux impôts sur les excédents générés par son activité de revente et d’achat d’actifs numériques. Selon l’article 150 VH Bis CGI, la plus-value complète sur des actifs numériques est conditionnée par un impôt forfaitaire de 30%.

Cette fiscalité est quasiment proche de celle des bénéfices du capital, car c’est le Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) que l’on applique dans ce cas. Ce prélèvement est reparti en deux parties : 17,2% de contributions sociales et 12,8% d’impôt.

Cependant, il y a un abattement de cession à hauteur de 305 euros par an appliqué pour les investisseurs jugés non-professionnels. Dans ce cas, la plus-value et la somme convertie ne sont pas imposables.

En ce qui concerne les utilisateurs de cryptomonnaies dont les activités liées à ces monnaies virtuelles sont considérées habituelles et professionnelles, leurs gains sont imposables. La fiscalité s’établit en qualité de Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC), mais à partir de janvier 2023, elle changera de statut.

Autrement dit, ces gains seront imposables au titre de Bénéfices Non Commerciaux (BNC) et ainsi, ils seront conditionnés par le barème progressif des contributions sociales et impôts. Ce sera sous déduction des frais d’activités des prestataires ou d’un abattement de 50%. De plus, avec un taux marginal d’imposition à hauteur de 45%, l’investisseur professionnel concerné serait taxé à 60 % environ.

En dehors des investisseurs à fortes activités de cryptos, les investisseurs non professionnels auront désormais deux options. La première, en date, est le prélèvement forfaitaire unique (PFU). La deuxième option est l’application du tarif graduel de l’Impôt sur le Revenu (IR) sur les excédents issus des activités en crypto.

Par ailleurs, les non-paiements d’impôts seront taxés à environ 17,2% en vertu du solde des prélèvements sociaux. Aussi, les investisseurs qui se retrouvent dans la tranche d’imposition à hauteur de 11% seront taxés à 28,2% environ.

lire aussi :  Comment prévoir le marché du bitcoin avec Scalpex Index ?

Le régime fiscal des activités de minage de crypto monnaie

Le régime fiscal des gains générés par une activité de minage de crypto diffère de celui des plus-values. Depuis avril 2018, le minage de cryptos est considéré comme une prestation de services et entre donc dans la catégorie des Bénéfices Non Commerciaux. À cet effet, la recette de crypto perçue par un professionnel d’une activité de minage est soumise à une imposition dès la réception.

Toutefois, la loi ne serait applicable que lorsque les profits générés en cryptos par le professionnel sont convertis en monnaie fiduciaire. De toutes les manières, il a deux options d’imposition des BNC. La première option, le régime micro, est forfaitaire et s’applique aux recettes annuelles inférieures à 72 000 euros HT.

A ce niveau, le prestataire est soumis à un abattement forfaitaire de 34% en vertu de frais et charges. À l’opposée, la deuxième option, la déclaration contrôlée, est mise en vigueur uniquement si les recettes annuelles dépassent 72 000 euros HT.

Comment payer moins d’impôts avec la carte Binance ?

L’utilisation d’une carte Binance entre dans la catégorie d’une activité de cryptomonnaies génératrice de revenus financiers. Au regard des lois fiscales en vigueur, les gains issus de ce service sont imposables. Si vous utilisez régulièrement votre carte Binance pour diverses fins, vous devez alors déclarer vos transactions et en payer les frais fiscaux allant jusqu’à 30% des gains. Toutefois, il existe des moyens légaux pour éviter de payer ces impôts sur vos achats et/ou reventes de cryptomonnaies avec cette carte.

lire aussi :  À combien s’élèvent les frais de transaction Coinbase ?

La solution la plus efficace est de payer en euros avec la carte Binance. Avec cette alternative, vous n’êtes plus obligé de déclarer vos transactions en euros, mais tout simplement votre compte Binance.

Pour ce faire, effectuez des dépôts d’euros sur le compte Binance à travers un virement SEPA. Ces fonds disponibles dans le portefeuille doivent être par la suite transférés au compte financement. Pour le faire, il suffit de sélectionner le menu Portefeuille Financement et de cliquer sur l’onglet ‘’transferts’’. Définissez le montant à transférer pour finaliser le transfert.

Une fois vos fonds disponibles dans le module financement, il faut maintenant définir les euros comme priorité (par défaut) sur la carte Binance. Cliquez sur l’onglet Carte Finance et sélectionnez le menu de modification de priorité de paiement. À ce stade, déplacez et mettez la monnaie ‘’Euro’’ au-dessus des autres crypto-monnaies, en haut de la liste.

Quels sont les avantages d’utiliser une carte Binance ?

L’utilisation d’une carte Binance offre de nombreux avantages. D’abord, ce service permet d’effectuer des achats avec le solde en euros ou celui en crypto monnaies. En ce moment, l’utilisateur accumule des jetons BNB via l’offre avantageuse de cashback. Le pourcentage généré en clashback (variable de 0,1% à 8%) sur chaque transaction varie en fonction du nombre de BNB possédé sur le compte Binance.

De plus, la plateforme Binance offre de nombreux services gratuits comme la commande de la carte, le transfert de solde de portefeuille spot au financement. Il n’y a aucun frais pour les paiements, les traitements, l’inactivité de la carte, etc. En outre, les frais de transaction sont faibles ou quasiment gratuits. La plateforme facture les retraits à 0,9%.

Share: